http://www.capricesfestival.ch/2005/templates/cms.php

quand même resté à Crans pour voir le jl se trémousser par -12°. le Est’f aussi s’était déplacé en véhicule de location. et hop: en piste. le Stef et moi-même on s’est fait une bonne vieille tournée des grands ducs dans le plus pur style « chasse, pêche et tradition ».

Et là: pêche miraculeuse. pour lui une belle allemande, blonde, travaillant dans le luxe. pour moi un bel italien né en 81 « propre sur lui, ki ne demandait ke ça » (dixit Stef). Le peuple était content. On les a ramenés chém avec les croissants frelatés et on les a gentiment jettés ds la neige et le froid hostile du petit matin sur le coup de 7h. A la grande.

Comme me l’a fait remarquer Stef au ptit déj devant sa mauresque sans sirop d’orgeat (sans dec, y s’croit ds le sud?) il y a quelques années, on aurait pu se la péter « vainqueurs » mais là on se fait vieux, et si ça se trouve des coups pareils il y en aura plus beaucoup trop souvent. bref. le caprices c’est aussi ça.