Signer un contrat au 1er avril et commencer le 1er mai c’est trop de la looze. Soit.

Or donc, nul n’est expert ès commutage, je me plantasse de train comme il se devait de l’être, à l’époque. mais cette ère est révolue, et nous le savons tous. (généralement pour savon et toux, je vais à la droguerie, chez Rouvinez, mais là, c’est morte saison, donc je vais à la Grom’, ça va aussi). Trêve de digression futile, et foireuse.

Je remarque donc, un peu tard, que mon portable a une fonction radio. peu cool. en plus j’arrive à ce ke ça fonctionne. Sauf, que dès le quai de la gare de Lôzzanne, les ondes sont brouillées, tout comme mon teint, diront certains. Soit. qu’ils se taisent.

L’oreille au vent, je me retrouve dans le train régional. En aucun cas je ne voudrais voler la primeur –qui ne peut, ne peut— au blog du pendulaire (pendulaire.bleublog.ch) mais quand les autres (cf: Sartre) montent à Renens, nul ne détient le monopole en écoutage de conneries.

S’en suit une discussion acharnée sur les roseaux sauvages, et leur utilisation dans la fabrication de plates-formes. précision: de chaussures à plate-forme (compensées). S’il en est, il devait sortir de l’écal, passke Ebenezer c’est un peu loin.

Bref, j’en étais à maudire Rail 2000 et le prix de l’essence, lorsque je me rendis compte de l’intervention de cette pelleteuse sur le bord des voies…

MIRACLE! Rail 2050 allait voir le jour, et les hommes chercheront à se déplacer rapidement, et ce sera p0ssible.

En ces temps-là les hommes chercheront une voie, et la gare fuira loin d’eux.

Bref, une maîtrise en pendulage, ça ne s’improvise pas…