Bon, bon, bon.

La bonne nouvelle, c que mon anni a pris fin après trois 4 dignes jours (surtout nuits indignes, en fait) dont 2 en VS (l’horreur, en valais tu gagnes jamais, et surtout : « nuit compte double »)  une chez  Jankul, et une chez Vik, à GE. Sur la terrasse. Il est évident que si il avait eu un toit, on aurait pu dire: « à l’envers sur le toît ».  mais pas là. Là on peut dire: « debout sur le podium du Ptit Pal. » Ou encore, « Jayoul à gerbé sur sa mirko. » ou encore, « von Strass s’est fait tirer son portable », ou encore, « g évité (en mettant un coup de coude) de me prendre une claque », voire encore: « où sont mes amis, bowdel? » (remarque, ils sont plus là, la boîte est fermée).

Bon, l’enterrement fut long. le terrain était hostile, il a fallu déminer à l’arrache sans trop regarder les pertes, réquisitionner des troupes, je t’en passe et des meilleures. et je crois kil y a encore un bras ki dépasse du trou. ‘pas trop déconner non plus. pauvre type.
C triste, mais le marin irlandais qui vivait au fond de moi doit se barrer. (mouai…. il est toujours là, je crois ke je v me faire exorciser).