Après avoir suivi tes cousins beatniks pendant 3 semaines en Thaïlande, partagé des cahutes sans clim à 3 pour 200 Baht (1 euro) -photo pending- fait le tour des îles, t’être retapé a coups de Chang, clopes (LM bleu) et mushroom shakes inoffensifs (koike, le Bobby t’a kan même fait remarquer que t’articulais plus trop au tel a 2-zeurdum’ – là, tu réalises qu’il faut quand même être fracassé pour téléphoner hors réseau domestique avec Orange, bref) tu t’engages dans une voie sans issue: une semaine de détox holistique (ndla: de l’américain ‘hole’ = trou; ‘is’ = est, du v. être; ‘tik’ = tik = trou éthique, voir aussi: q de ta mere).

Jour 5 – Bilan

1. t’as perdu 700g en te faisant nettoyer là où t’es assis pour lire ces conneries

2. avec le prix de la détox en francs suisse, t’es millionnaire en bahts

3. tu deviens royaliste: Burger King

4. et pro-américain: Wendy’s; Mc Donalds

5. tu baves en écrivant ces lignes

6. tu rêves de la cantine du camp d’Al Farouq: un bon mouton braisé avec une purée de pois chiches…

7. tu te demandes si le savon est fait à base de cellulite

8. tu te dis qu’ils sont bien malins d’envoyer tout ton vieux caca sur Phi Phi island (sans jeux de mots, cette ile pue la merde)

9. tu te maques avec les 2 seuls  gens normaux de ce haut lieu holistique, ceux qui tirent les bols a thé, et parlent de se bourrer la gueule des qu’on arrive sur la terre ferme

10. comme t’es pas foutue de perdre 1kg, tu blackise sur la plage pour tromper l’ennemi

Bon, voilà pour la détox,  j’ai envie de te dire que vivement les raclettes à Crans dans 10 jours😉