Tu te dis (ouai parfois tu te dis des trucs dans ta tête- bon en fait, souvent tu entends des voix, mais ça: c’est l’absynthe. MOUAHAHAAHAH).

Donc, tu te dis —    (surtout depuis ke le Doc Gynéco il fait des castings [de mecs] – ça j’vous raconterai une autre fois, passke là, il vous éclate tous – on voit bien qu’il a été élevé par une blonde qui savait y faire – j’y dis) —   qu’il faudrait trouver un mec bien. Bon, là tu te réveilles, et tu castes (du latin castingus. du grec: castingastos). Le mec t’arrives tout micro-ondé (micro-ondé passke pas bien finis kan même) dans la paluche. MAIS. MAIS. mais… le mec c’est un peu le paquet bonux-intégraouch. (carglouch- résinhou spéciaou, voir à: 0.54 secondes) ET donc le mec, un valaisan, à particule -tout ce dont tu rêvais, en rêve- te fait un plat d’enfer. MAIS est marié. donc: 2 solutions: soit c’est un bâtard ki trompe sa femme, soit il a eu un vrai coup de cœur pour ta mèche aride et néanmoins souple et il va plaquer sa meuf et son botch, et là, tout le Valais en parlera. ou pas.

ou bien.

A choisir, je préfère encore mon Rugueux à moi qui joue du Chopin quand il n’est pas là. et comme on dit chez nous: un gars qui dit c’ki fait, et qui fait c’ki dit. et surtout, ki dit c’ki fait… (passke quand j’bois des canons avec mes potes, ça m’rassure de savoir qu’il est chez lui à jouer du Chopin).