D’abord, j’ai procrastiné ce billet car je voulais voir de quel bois 2011 se chauffait. Je crois qu’il est au butagaz. De toute façon, on entend toujours les mêmes conneries en début d’année: ça commence par « Ah ben 2010 c’était une année de merde, donc 2011 sera une bonne année. » D’aussi loin qu’il m’en souvienne, ils ont dit la même chose pour 2009, 8,7,6,… Donc, prudence, méfiance.

Ensuite viennent les résolutions (comme je le dis chaque année: les résolutions c’est pour les cons). Perso, j’ai arrêté de fumer le 28 décembre, donc le 31 je me suis auto-épargné le couplet foireux ET j’ai recommencé à fumer. Voilà, pas de résolution: Action. Beaucoup plus crédible. Puis, j’ai dignement fêté le 31, 32, 33, 34, 35, 36 … ça continue jusqu’à 45. Autour du 18 janvier, j’ai réussi à émerger avant 16h pour je me suis sagement rendue aux objets trouvés de Kalvingrad pour récupérer un gant, mon ipod shuffle, mon cardigan noir, un ongle, ma mes biens. La bonne nouvelle, c’est que maintenant tout est numérisé, exit la vieille bibliothèque d’oùss’kils extirpaient des boîtes à merde et si t’avais pas pris ta canne à pêche, tu rentrais broucouille, ou avec un truc qui n’était pas trop à toi avant. Le type a vite compris que la nuit du 31 avait été longue vu le nombre d’objets qui se sont fait la malle de mes poches et de mon sac et ce malgré une vigilance de 3 pour 1000. Inutile de dire que je ne remercie pas Steve Jobs. (Et qu’avec la numérisation t’as aucune chance, et que t’as l’air très con avec ta gaffe).

Pour me remettre du choc subit par la perte incommensurable de mes valeurs précieuses, j’ai décidé de m’exiler, oui parfaitement, à Loèche. Dans une ultime tentative de me nettoyer ressourcer et de me recentrer (ça c’est TRÈS tendance 2011). La bonne nouvelle, c’est qu’ici c’est pas la Thaïlande, exit les 38 degrés humides, la mer chaude, les cocktails de fruits exotiques servis à longueur de journée avec le sourire, les massages en plein air, les soupes au curry super bonnes/super light, niet. exit.

En Haut Valais la cure minceur ça se passe comme ça :

(Donc ça c’est la porte de ma chambre; enough said.)

Comment te dire? Je commence à croire le bon sens populaire qui dirait que 2011 est placé sous des cépages favorables.